Lettre de nouvelles janvier 2011

lundi 3 janvier 2011
par  EPUdfBAYBIA

Choisir d’aimer

PDF - 155.4 ko
Journal janv 2011

Dans aucun passage de la première épitre de Jean le mot « frère » ne revient aussi souvent que dans ces quelques versets : au pluriel ou au singulier, il y revient sept fois. Et mystérieuse coïncidence : dans l’histoire de Caïn et Abel à laquelle notre passage se réfère (Genèse 4, 1-16), ce même mot se retrouve aussi sept fois. Quand des frères et des sœurs se trouvent ensemble, aimer ne va pas de soi. Une rivalité risque de s’installer, des conflits vont naître. Comment faut-il alors se comporter ? « Pas comme Caïn , mais comme Jésus. Sa vie terrestre passagère et fragile il a pu la donner pour les autres. Il nous met dans une situation complètement renversée, grâce à lui nous sommes établis dans la vie, et cette vie est éternelle. Il est donc possible de nous ouvrir aux autres sans nous sentir menacés, et de tout donner pour eux, jusqu’à notre propre vie. Pour l’auteur de l’épitre, l’amour fraternel se situe au cœur de l’ opposition entre la vie et la mort. Aimer, c’est faire un choix. Il s’agit de choisir d’aimer . Choisir donc la vie donnée dans le Christ plutôt que l’univers de mort qui nous entoure naturellement. Aimer, c’est vivre et faire vivre. Vivre de la seule vie véritable, celle qui est éternelle. La recevoir toujours à nouveau, malgré notre indignité, et la communiquer aux autres qui sont pauvres comme nous. Il est possible que cette épitre combatte les idées de certains chrétiens qui, à l’affût de pensées élevées et spirituelles, se croyaient au-dessus des simples croyants et méprisaient des gestes comme ceux d’ouvrir son cœur et de partager ses biens. L’amour suit toujours une ligne descendante. Jamais il ne se contente de paroles, d’idées ou de sentiments. Il se laisse toucher par la misère très concrète qu’il voit et qui le met réellement dans l’embarras. Il cherche des moyens pour y faire face, se donne inlassable-ment de la peine et ne recule jamais devant le labeur le plus humble. Cependant, Jean lie cette nécessité de prouver l’amour par des actes à un pressant appel à aimer « dans la vérité ». Dieu l’a fait entrevoir de lui-même, à la façon dont Jésus a révélé ce qu’est l’amour. Aimer ne va pas de soi. Ce que nous appelons amour ne l’est pas toujours. Regardons longuement l’exemple de Jésus, lui qui ne s’est jamais mis au-dessus de ses frères, lui qui, en plus, n’a pas hésité à donner sa vie. La vérité de notre amour ne se laisse pas juger d’après des critères purement humains, psychologiques. Elle est dans ce que Jésus nous a donné de voir et de comprendre. Aimer, c’est faire le choix de la vie et de la vérité. Si ces mots n’ont plus aujourd’hui le sens plein et profond qu’ils avaient pour l’apôtre Jean, laissons-nous pourtant attirer par eux en leur donnant toute la fraîcheur et l’amplitude révélées en Jésus. Christian Apel



Commentaires

Brèves

18 mai 2012 - Radio Lapurdi - oecuménisme en chemin

Vous pouvez écouter une courte émission avec le pasteur Christian Apel et le père Michel Garat sur (...)

25 février 2012 - Dieu et Internet - Emission de Frequence protestante en écoute

Pour ré-écouter l’émission avec Jean-Baptiste Maillard l’auteur du livre "Dieu et Internet" qui (...)

7 février 2012 - Dieu merci !

Sur internet, suivez DIEU MERCI !, la première émission religieuse de la TNT. Depuis bientôt 7 (...)

1er février 2012 - Conférence de Bruce Dennis sur Radio Lapurdi

La conférence donnée par Bruce Dennis pendant la semaine de l’Unité à Anglet est retransmis sur (...)

Statistiques

Dernière mise à jour

samedi 6 septembre 2014

Publication

433 Articles
6 Albums photo
81 Brèves
Aucun site
23 Auteurs

Visites

0 aujourd'hui
11 hier
74373 depuis le début
Aucun visiteur actuellement connecté