Lettre de nouvelles mai 2012

dimanche 13 mai 2012
par  EPUdfBAYBIA

PDF - 171.1 ko
Lettre de nouvelles mai 2012

Une religion contre la foi

Au temps du prophète Jérémie, six siècles avant notre ère, le petit peuple de Juda, assiégé de tous côtés, trouvait sa sécurité dans deux promesses du Seigneur. La première concernait la Ville sainte, Jérusalem. Fondée par le grand roi David, dont les descendants étaient encore sur le trône grâce à une « alliance éternelle » (2 Samuel 23, 5 ; voir ch. 7), elle avait la réputation d’être inébranlable : « Dieu est en elle ; elle ne peut chanceler, Dieu la secourt au tournant du matin » (Psaume 46, 6). Cette confiance dans la Ville était renforcée par le fait que s’y trouvait le Temple de Salomon, « la maison du Seigneur ». Comme on ne pouvait pas imaginer que Dieu allait quitter sa demeure au milieu des siens, le peuple se sentait protégé quoi qu’il arrive. Seulement… ces promesses faisaient partie d’un ensemble, d’une relation avec le Seigneur qu’on appelle une alliance. Par cette alliance, Dieu s’engageait à prendre soin des fils d’Israël et eux, pour leur part, promettaient d’écouter et de mettre en pratique ses paroles (voir Exode 19, 1-9), les commandements, récapitulés dans les « Dix Paroles » (Exode 20). Prises hors du cadre de cette alliance, les promesses de Dieu n’avaient plus de consistance, elles devenaient des paroles en l’air, voire des mensonges. C’est pour cela que, un jour, Jérémie est envoyé se tenir près de la porte du Temple. Regardant tous ceux qui entrent, il cherche à démasquer leur illusion selon laquelle l’existence d’un bâtiment, fût-ce la maison de Dieu, pourrait par elle-même procurer le salut. Son message : si on ne se comporte pas en membre véritable du peuple de Dieu, en restant fidèle au Dieu unique et en pratiquant la solidarité et la justice envers son prochain, des professions de la religion ne servent à rien. Pire encore, elles sont des blasphèmes, car elles éloignent les autres du Dieu vivant (voir Ézéchiel 36). Il n’est pas étonnant que, à la suite de cette intervention, Jérémie soit arrêté et menacé de la peine de mort au nom de la religion (voir Jérémie 26). Il ne se défend pas, mais affirme seulement qu’il agissait bel et bien au nom de Dieu. Des siècles plus tard, un autre homme d’Israël est inculpé de mort pour les paroles qu’il aurait proférées contre la religion du Temple, transformé en une « caverne de voleurs » (Jérémie 7, 11 ; Matthieu 21, 13). La Bible nous montre ainsi que la séparation mortifère entre les expressions de piété et la recherche véritable du Dieu vivant peut conduire à la pire des équivoques : une certaine religiosité devient l’ennemi de la foi authentique. Christian Apel



Commentaires

Brèves

18 mai 2012 - Radio Lapurdi - oecuménisme en chemin

Vous pouvez écouter une courte émission avec le pasteur Christian Apel et le père Michel Garat sur (...)

25 février 2012 - Dieu et Internet - Emission de Frequence protestante en écoute

Pour ré-écouter l’émission avec Jean-Baptiste Maillard l’auteur du livre "Dieu et Internet" qui (...)

7 février 2012 - Dieu merci !

Sur internet, suivez DIEU MERCI !, la première émission religieuse de la TNT. Depuis bientôt 7 (...)

1er février 2012 - Conférence de Bruce Dennis sur Radio Lapurdi

La conférence donnée par Bruce Dennis pendant la semaine de l’Unité à Anglet est retransmis sur (...)

Statistiques

Dernière mise à jour

samedi 6 septembre 2014

Publication

433 Articles
6 Albums photo
81 Brèves
Aucun site
23 Auteurs

Visites

9 aujourd'hui
11 hier
75275 depuis le début
1 visiteur actuellement connecté